Non classifié(e), NouvellesPublié le 9 août 2021

Télémentorat ECHO® CHUM troubles concomitants

Auteur principal : Dr Simon Dubreucq
Coauteurs : Dr Didier Jutras-Aswad, Bernadette Diedhiou, Clémence Provost Gervais

Depuis plus de 20 ans, la littérature scientifique s’accorde sur une approche de soins intégrés pour les personnes aux prises avec un trouble concomitant (TC) de santé mentale et de dépendance. Ces personnes se sont souvent vu offrir des services pour chacun de ces problèmes de façon séquentielle ou parallèle, et non de façon cohérente et intégrée. Elles n’ont pas accès ou se voient parfois refuser l’accès à certains soins et services en raison d’une de leurs conditions. Les écrits préconisent une approche globale sur les services offerts pour répondre aux besoins spécifiques de chaque personne. Cette intégration de deux disciplines distinctes (santé mentale et dépendance) nécessite entre autres de développer des connaissances de l’autre champ de pratique pour permettre une meilleure collaboration et une intégration dans un système de santé complexe. Des actions devaient être réalisées en soutien aux équipes cliniques pour favoriser cette transformation des services vers des modèles de soins plus intégrés.

Le Centre d’expertise et de collaboration en troubles concomitants (CECTC) du RUISSS de l’UdeM a créé le télémentorat ECHO® CHUM troubles concomitants, selon le modèle ECHO développé par l’Université du Nouveau-Mexique. Ce modèle novateur et entièrement gratuit de formation professionnelle continue permet de décentraliser l’expertise médicale et de démocratiser l’accès aux soins spécialisés, à l’endroit et au moment opportun, de façon équitable et sécuritaire, partout dans le réseau de la santé québécois. Il s’étend de septembre à juin et offre des crédits de formation.

Cette activité bimensuelle consiste à réunir virtuellement des médecins spécialistes et omnipraticiens, des professionnels du réseau de la santé et des intervenants du milieu communautaire partout au Québec. Lors des séances, les partenaires présentent des situations cliniques réelles anonymisées à leurs collègues, et à l’équipe d’experts interdisciplinaires réunis dans le « hub » d’animation. Ces échanges permettent de fournir au professionnel des recommandations d’une équipe d’experts multidisciplinaires composant le « hub », mais également de recueillir les recommandations de leurs pairs rencontrant des défis semblables. La fréquence des rencontres aux deux semaines offre un transfert de connaissances et de savoir-faire où tout le monde apprend, alimente et participe au transfert de connaissance. Ce modèle repose également sur un apprentissage progressif par la coconstruction de solutions à une grande diversité de situations cliniques en contexte réel.

Ce programme constitue un gain tant pour les professionnels qui acquièrent une meilleure connaissance des TC, que pour les patients qui peuvent recevoir les meilleurs soins. Il apporte également davantage de confiance et un plus grand confort chez les intervenants dans les actions mises en place pour répondre aux problématiques complexes rencontrées. Cette activité favorise l’approche des soins intégrés et met en place des conditions gagnantes susceptibles d’influencer les organisations vers une transformation durable. L’accroissement des connaissances sur les TC permet un meilleur accès aux services, une prise en charge précoce des problématiques évitant une détérioration des situations, et ce, quelle que soit l’entrée par laquelle se présente la personne. Ceci encourage l’approche sur laquelle se fonde le « No wrong door » qui constitue l’un des piliers du CECTC.

< Revenir à l'actualité